Evénements passés
 

 

Vincent Cespedes, philosophe et compositeur, invité du Café-Philo, le 6 novembre 2021

 

Le Café-Philo a organisé son temps fort annuel  en proposant une Conférence-débat  ouverte à tous, avec le soutien de la Ville, représentée par Isabelle Drong en charge des affaires culturelles de la ville.

Devant un parterre d’environ une soixantaine de personnes, Vincent Cespedes a su captiver son auditoire  en mettant en lumière des philosophes  connus ou moins connus qui sont au coeur de “l’esprit français”

 « La philosophie, c’est la Justice et la vérité »

 

« La philosophie est une création d’outils pour penser plus juste » et « la philosophie française prend en charge la totalité du pensable mais depuis un vécu français car si la démarche intellectuelle du philosophe français n’a pas d’assignation à résidence, elle prend racine en France et se nourrit de ses cultures et de ses arts, de ses  mœurs, de ses climats, de ses traditions de ses événements, de sa langue» .

 

Telle est la conception de la philosophie française de Vincent Cespedes ainsi qu’il l’a présentée aux invités du Café-Philo de Trouville lors d’une conférence-débat  donnée le samedi 6 novembre dans la belle salle des Gouverneurs du Casino. Conférence qui avait aussi pour but de présenter en primeur et de dédicacer son dernier ouvrage « 3 minutes pour comprendre les 50 plus grandes théories des philosophes français »  .

 

Après avoir rappelé que la philosophie est un discours rationnel de justice et de vérité qui n’a rien à voir avec les propagandes,Vincent Cespedes a évoqué l’œuvre de certains philosophes présentés dans son livre en insistant sur le nombre important de femmes dans ce  panel.

 

Il s’est attaché à mettre en évidence l’œuvre de quelques auteurs : Flora Tristan, Colette Guillaumin, Jankelevitch, Édouard Glissant, Albert Jacquard,Montaigne, Sartre, Voltaire, Diderot, Camus, et Germaine de Stael qui a introduit la pensée de Kant en France.

 

Sans oublier un de ses préférés, Henri Lefèvre qui a dénoncé « la barbarie de la technocratie ». « Notre société, selon ce dernier, est  une société de consommation dirigée dans laquelle l’être humain est greffé à l’ordinateur ».

 Et de conclure que «  la philosophie est un humanisme dont les vertus cardinales sont la justice et la vérité. Être philosophe, c’est sauver des âmes à la dérive, vaincre la guerre en temps de guerre, vaincre la guerre en temps de paix.

Philosopher c’est faire que l’humanité survive ».

                                                                                              Jacques Morhan

 

 Vincent Cespedes est philosophe, romancier et musicien.

Son livre paraît aux éditions Le courrier du livre

Web-Café Philo - Conférence CESPEDES - 6 novembre 2021.jpg
DSC_1026.JPG
DSC_1095.JPG

20 ème anniversaire du Café philo de Trouville :
                                                                              Célébration réussie

 

Le 1er juillet 2017 à l’hôtel de Ville, l’Association des amis du Café philo a invité avec le soutien de la Municipalité, les trouvillais et les vacanciers à célébrer  les 20 ans du café philo, en présence d’une invitée de marque, Mme Monique Canto Sperber, Philosophe, qui a brillamment traité du thème retenu pour interpeller un large public «  quelle place pour la philosophie dans la complexité du monde actuel ? »

En introduction, M Christian Carle, Président,  a  rappelé l’esprit et  les temps forts qui ont marqué la vie du Café philo dont la longévité est assez exceptionnelle, témoignant de l’intérêt toujours renouvelé et du dynamisme de l ‘association.

Mme Anne-Marie Michaux, au nom des membres du bureau,  a remercié Mme Canto Sperber, et rappelé sa brillante carrière : Directeur de recherche au CNRS , directrice honoraire de l’Ecole normale supérieure, la philosophe a publié de nombreux ouvrages en philosophie grecque et philosophie morale et politique. Elle est membre du comité national d’éthique  et du concours national d’innovation.


Parmi les points saillants de son intervention, retenons notamment quelques enseignements :
Si la philosophie est l’amour de la sagesse, rien ne va de soi, et il faut sans cesse chercher un sens. Ayant toujours « rencontré Platon sur sa route », Mme Canto Sperber a souligné qu’il faut du courage pour penser, en développant une rigueur argumentative.


La philosophie permet de saisir la réalité et de la comprendre. Il ne faut pas se laisser enfermer dans un dilemme tel qu’il est posé à l’origine mais faire varier les scénarios pour identifier où se situe le problème moral.

Depuis les années 2000, marquées par la mondialisation et l’homogénéisation des cultures, certaines certitudes sont remises en cause par les philosophes. Ainsi, l’évidence de la démocratie n’est plus tout à fait acquise. Le retour des identités fortes et des passions doivent donc conduire chacun à s’interroger. Les philosophes aident à anticiper, à comprendre ce qui demain fera que les hommes voudront et pourront rester ensemble…

Pour conclure ce temps fort de l’association dont les activités se poursuivent en 2018, l’assistance a été conviée à partager un moment convivial en poursuivant les échanges.

Evénements à venir

                                « Bergson notre contemporain »
                                                            

Emmanuel Kessler, philosophe et journaliste, était samedi après-midi au Café-Philo, face à une salle pleine, présidée par Anne-Marie Michaux.
Son sujet : « Bergson notre contemporain »  sur lequel il vient de publier un ouvrage aux éditions de l’Observatoire.
Pour  E. Kessler, Bergson a été un peu oublié dans la seconde moitié du 20 ème siècle alors qu’après 1900,  il était extrêmement populaire, une véritable « Rock star » surtout lors de ses conférences au Collège de France où se pressait le tout Paris mondain.
                                       

                                   Véritable   Rock star
Aujourd’hui Bergson est de retour sur la scène intellectuelle. Et ce pour trois raisons selon Kessler. D’abord parce qu’il est un penseur de la vie comme évolution créatrice, porteur d’un message optimiste pour mieux vivre. Ensuite parce que c’est un penseur de la nouveauté « un magicien du nouveau ». Sa modernité explique qu’on le considère comme un contemporain. Enfin, selon Kessler, il est le philosophe de l’imprévisible. Imprévisible ? en effet, parce que rien ne se passe comme prévu (ex : l’arrivée inopinée d’une épidémie).
Autre conviction de Bergson, qui bouscule certains autres penseurs : à côté de l’intelligence, capacité d’organisation et de calcul, nous disposerions d’une autre faculté « l’intuition qui permet d’entrer plus profondément dans la réalité et la vraie nature des choses ».
Bergson contre toute attente, place l’intuition au-dessus de l’intelligence. Cette dernière, pour Bergson, selon Kessler, ne nous donne pas la capacité d’appréhender totalement le réel. Ce qui l’oppose à Kant.


                                    Un homme engagé
Bergson est aussi un homme engagé dans son siècle. C’est un démocrate et un humaniste. L’humanité à besoin d’un « supplément d’âme » pour que notre civilisation évite les difficultés et les drames qui peuvent la mettre en péril.
Engagé dons au point qu’il a participé à la rédaction des statuts de la Société des Nations (SDN) dont la mission était de garantir la paix.
L’influence de Bergson a aussi été très importante sur ses contemporains. De Gaulle lui-même n’a-t-il pas admis que Bergson l’avait influencé « dans la mesure où il lui a fait comprendre la philosophie de l’action ».
Cette rencontre s’est ’achevée par un débat avec les participants, ce qui permit d’aborder encore d’autres facettes de l’œuvre du philosophe. 
E kessler a procédé enfin à la dédicace de son livre qu’il est possible de retrouver à la librairie l’usage du Papier à Trouville.


Jacques Morhan

 

Emmanuel Kessler sera parmi nous

le 29 octobre afin de nous présenter son

dernier livre consacré à Bergson
 

Bergson, notre contemporain

Emmanuel Kessler nous révèle l’extrême modernité de l’œuvre d’Henri Bergson, l’un des plus grands philosophes du XXe siècle, penseur de l’imprévisible, injustement oublié.


L E   L I V R E

Fils d’immigrés juifs, philosophe et diplomate, inventeur de la notion de « durée », prix Nobel de littérature, Henri Bergson fut en son temps une véritable star, connu et célébré dans le monde entier. Professeur au Collège de France, académicien, il reçut tous les honneurs de la République, avant d’être oublié – parfois rejeté – après la Seconde Guerre mondiale, éclipsé par le siècle de Sartre.

100 ans tout juste après sa rencontre historique à Paris avec Albert Einstein, Bergson nous laisse pourtant une œuvre qui résonne plus que jamais avec les défis de notre temps. Cheminer avec lui nous fait comprendre pourquoi notre vie est faite d’imprévisible, pourquoi l’intelligence artificielle ne remplacera jamais l’homme, pourquoi notre société est sans cesse tiraillée par les tensions entre clôture et ouverture… Et si l’humanité est aujourd’hui « à demi écrasée sous le poids des progrès », Bergson, philosophe de la conscience écologique, ardent défenseur de la démocratie, reste un optimiste qui croit à la liberté et à l’action. Voilà pourquoi il est indispensable aujourd’hui.
Dans un langage accessible à toutes et tous, nourri par le récit d’une vie hors du commun, l’auteur nous fait saisir l’actualité et la richesse d’une philosophie qui est une véritable « préparation à bien vivre ». 


L’A U T E U R 

Normalien en philosophie, journaliste politique et économique, Emmanuel Kessler a notamment travaillé à BFM Radio, France Info, France Culture, TF1, LCI. Président de la chaîne parlementaire Public Sénat de 2015 à 2021, il dirige jusqu’au 31 octobre 2022 la communication d’une grande institution publique. Il rejoindra le 2 novembre le groupe Prisma Media comme directeur des rédactions économiques (Capital, Management). 
 

Bergson-notre-contemporain.jpg
25ème_anniversaire-Café_Philo.jpg