Qu’est-ce que l’éducation ?

Il ne faut pas confondre système éducatif et éducation. Le système éducatif (français en l’occurrence), est, à bien des égards et pour de multiples raisons, défaillant, mais cela laisse de côté la question de savoir ce qu’est et ce que doit être l’éducation. C’est une question qui concerne la société toute entière, et pas seulement le système éducatif. Or il faut bien constater le vague qui entoure cette question, notamment lorsqu’on considère comme éduqué un jeune qui est bien intégré dans la société, avec un niveau d’études suffisant et de bonnes perspectives de métier. Si la société est boiteuse, comment l’éducation ne le serait-elle pas, et comment le système éducatif pourrait-il remplir sa mission ? Non que l’éducation doive prendre le contrepied de la société, mais elle doit armer le jeune de sens critique, et le doter de principes fermes à partir desquels il soit en état de bien juger, tant de la marche de la société que de sa propre conduite.

Il n’y a pas d’instruction sans éducation, ni d’éducation sans instruction. Savoir juger relève des deux : il faut des connaissances, tant générales que spéciales (et déjà se pose la question de savoir lesquelles), mais il faut aussi un sens moral et une conscience morale. A cet égard, on ne dira pas d’un diplômé en mathématiques supérieures qui met ses compétences au service de la spéculation financière qu’il est éduqué. C’est l’éternel faux dilemme entre la tête bien faite et la tête bien pleine : il faut les deux. La société actuelle requiert des connaissances de plus en plus poussées, et l’on en oublierait presque la connaissance de soi et la formation de l’homme. Certes, la vie entière est là pour parfaire l’éducation de l’homme, mais elle peut aussi défaire le peu qui a été enseigné, car on y trouve des exemples de tout, et l’on y fait toutes sortes d’expériences contradictoires. C’est donc dès l’école, et en mettant à profit cette période de la vie où la personnalité est éminemment plastique, qu’il faut inculquer une culture philosophique et morale, afin de doter l’écolier de fermes repères pour la conduite de sa vie. Et pour cela, restaurer l’autorité d’enseignants bien formés et préparés à leur mission, avec le soutien des familles et de toute la société.

le soutien des familles et de toute la société

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now